Histoire et patrimoine

L’église St GervaisLa visite de Langon révèle des lieux et des quartiers pleins de charmes. Les vieilles rues sont autant de témoignages d'une histoire langonnaise déjà ancienne et méconnue. Voici une occasion de découvrir un autre visage de la ville en suivant les étapes que nous vous proposons.

Les allées Jean Jaurès

Au XVIIIe siècle, ces allées n'étaient qu'un terrain vague.
Depuis le XIIe siècle, la ville réunissait 2 bourg qui portaient le nom de leur église : le bourg Notre-Dame et le bourg St Gervais.
C'est sur ces allées que se trouve la maison bourgeoise du XIXe qui abrite la mairie depuis 1947.

Les vestiges de l'église Notre-Dame du bourgLes vestiges de l'église Notre-Dame du bourg

C'est au XIIe siècle, que fut édifiée cette église. Elle fut de nombreuses fois remaniée et a subi d'importantes destructions avant de devenir bien national pendant la Révolution et d'être transformée en lieu de réunion, de spectacles puis en cinéma.
En 1926, le propriétaire décida de vendre la plupart des chapiteaux à un riche collectionneur américain. Huit d'entre eux sont aujourd'hui exposés au musée du cloître à New York.

 

La place des CarmesLa place des Carmes

C'est au XIIIe siècle que fut construit le couvent de l'ordre religieux des Carmes.
Il occupait alors l'emplacement de l'actuel centre culturel des Carmes qui fut d'abord une école construite peu après la démolition du couvent au cours du XIXe siècle.

 

Le parc des Vergers - Mosquée - © Bernard Mugica

Le parc des Vergers

Le parc des Vergers se situe sur les bords de Garonne.
Ancien hippodrome, le parc accueille différentes manifestations langonnaises (le festival Danses et Rythmes du Monde, les Nuits Atypiques, la fête du Vin et du Fromage…).
La particularité de ce parc réside dans sa tour mauresque dont l'origine reste confuse.
La Tour Mauresque va être prochainement rénovée par ville.
Télécharger le document d'étude préalable

 

Les quaisLes quais

Au XVIIe siècle, le port de Langon est à son apogée. La ville compte alors 5 ports (des Chais, du Rocher, de la Brèche, des Religieuse et dit de Bazas). Le commerce le plus important était bien sûr, celui des vins.
Aujourd'hui les quais subsistent. Ils sont actuellement prolongés afin de débarquer les pièces du futur Airbus.

Angle de la rue Lafargue

Vous y trouverez l'échelle de graduation qui garde le souvenir des crues les plus importantes de la Garonne.
La plus catastrophique (13 mètres) fut celle de 1770 indiquée par erreur en 1777.

L’orgue de l'église St GervaisL’église St Gervais

L'église fut détruite puis reconstruite au XIIe siècle, dans le style gothique.
La reconstruction fut interrompue, puis reprit aux XIVe et XVe siècles avec le transept et le chœur, jusqu'au XIXe où l'on acheva de bâtir les 3 nefs et le clocher.
En 1966, on découvrit un tableau de Zurbaran, intitulé l' "Immaculée Conception " que l'on peut voir à gauche en entrant.  
L'église St Gervais possède également un orgue du facteur Cavaillé-Coll datant de 1857, qui épouse admirablement les formes de la rosace.

L'Immaculée Conception de ZurbaranL'Immaculée Conception

Zurbaran réalisa l'Immaculée Conception en 1661, à la fin de sa vie. Le sujet est simple : il présente la Vierge en méditation, très légèrement courbée sur la gauche et son drapé bleu équilibre sa courbe.
 Ce tableau est un don d'Emile Pereire en 1863, député de la troisième circonscription de la Gironde (celle correspondant à Langon).

La rue St Gervais

Au XVIIe, XVIIIe siècles, la rue St Gervais était le haut lieu des nuits langonnaises, puisqu'on y trouvait une multitude de cafés concerts, mais aussi les maisons de tolérance, qui se développèrent en même temps que l'activité portuaire.

Le cours des Fossés

Le cours des Fossés reprend l'emplacement de l'ancienne enceinte.
On y trouve la Sous-Préfecture, hôtel particulier ayant appartenu à un membre de la famille Bonaparte, et la place du Foirail où prenaient place les foires au bétail du XIXe.

La rue Ronde

Elle occupe l'emplacement des fossés de l'ancien château du duc d'Epernon qui fut détruit en 1763. Les seuls vestiges de ce château sont un pan de mur dans une ruelle qui descend de la rue de la Brèche vers la Garonne et, surplombant les quais, la base des bâtiments du XVIIe avec ses fenêtres moulurées.

La place de l'horloge

Elle constituait au Moyen Age, le lien entre les 2 bourgs Notre-Dame et St Gervais.
Son nom vient de l'horloge située au sommet du bâtiment principal, qui fut d'ailleurs l'hôtel de ville jusqu'en 1945.

La rue Maubec

La rue Maubec, avec la rue St Gervais, constituait l'axe principal de communication dans la ville médiévale. On peut aujourd'hui y observer la façade de style Henri IV de la maison Biros, une maison bourgeoise classique et, plus originale, une maison du style troubadour du XIXe siècle avec ses fenêtres moulurées.